Ressources sceptiques : bibliographie sélective commentée

1...1112131415...30

GRATIAS Laure / La Grande peur de 2012

Voilà un livre qu'auraient dû lire tous ceux qui étaient inquiets - ou qui le sont encore, rétrospectivement - à propos de ce qui "devait se passer" le 21 décembre 2012, en attendant la prochaine annonce de fin du monde ...


Le livre comprend trois parties  précédées d'une Introduction.

La première partie est intitulée « 2012 : Prédiction ancestrale ou peur du XXIe  siècle ? ».

Elle comprend trois chapitres qui détaillent les prophéties anciennes. Dans le premier, « Méli-mélo des prophètes à la sauce 2012 » sont successivement examinées les prophéties pour  2012 de la sibylle de Cumes qui vivait en Italie au VIe siècle avant J.-C., de l'illuminé Merlin (qui n'est pas Merlin l'Enchanteur), de Saint Malachie, évêque d'Irlande (1094-1148), de Nostradamus, d'un alchimiste connu sous le pseudonyme de FULCANELLI et d'Edgar CAYCE (1877-1945). Le deuxième chapitre a pour titre « Que nous disent les grandes religions ? ».  Sont successivement examinés l'Hindouisme,  la Religion catholique, le Judaïsme et l'Islam, quelques messages des Amérindiens, le Yi Jing à la base de la philosophie chinoise. Le chapitre trois « Au cœur des prédictions, les Mayas » précise ce qu'est le Tzolkin, ce calendrier maya qui, si les calculs sont exacts, se terminerait le 21 décembre 2012 (Ndlr : des archéologues américains ont récemment découvert au Guatemala un calendrier maya datant du IXe siècle qui va bien au-delà de cette date). En conclusion : Rien de tout ce qui a été évoqué ci-dessus n'apporte la preuve convaincante d'une fin du monde proche.

La deuxième partie a pour titre « Demandez le programme ! ».

Dans un premier chapitre «Ca-ta-strophes», l'auteure passe en revue les divers cataclysmes qui selon certains vont se produire le 21 décembre prochain.
  •                 Un alignement entre la Terre, le Soleil et le centre de la Voie lactée : il se produira effectivement à cette date, mais ce qu'on ne dit pas c'est qu'il a lieu chaque année le 21 décembre (sans aucune conséquence) et non pas tous les 26.000 ans (durée approximative d'une précession complète de l'axe de rotation de la Terre)…
  •                 Un alignement exceptionnel des planètes du système solaire : rien de particulier n'est prévu par les astronomes avant le 8 septembre 2040 quand cinq planètes (Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne) et la Lune seront regroupées dans une portion du ciel assez restreinte (env. 10°), ce qui ne causera comme d'habitude dans ce cas aucun trouble sur Terre.
  •                 Une inversion des pôles magnétiques de la Terre et un affaiblissement du champ magnétique terrestre laissant pénétrer jusqu'au sol les radiations délétères. L'inversion aurait lieu en quelques jours et produirait un basculement axial de la Terre générateur de tempêtes, de séismes, d'ouragans et de raz-de-marée gigantesques : les scientifiques savent que les pôles magnétiques de la Terre se sont déjà inversés à plusieurs reprises au cours de son histoire mais cette inversion n'est pas rapide. Elle dure entre 1.000 et 8.000 ans (en moyenne 5.000 ans). La situation actuelle n'inspire aucune inquiétude et la prochaine inversion n'est pas prévue pour demain mais peut-être dans un ou deux milliers d'années.
  •                 Une activité solaire extraordinaire : rien ne l'indique et le prochain maximum attendu pour 2013 ne sera pas exceptionnel.
  •                 Selon le géologue russe Dmitriev le système solaire serait en train d'entrer dans une zone plus dense du milieu interstellaire qui y injecterait une grande quantité d'énergie le menaçant de manière dramatique : après analyse, il apparaît qu'il n'y a pas lieu de croire à cette menace.
  •                 Le réveil d'un « super volcan » comme l'Aira au Japon ou le Yellowstone aux Etats-Unis qui pourrait engendrer des éruptions majeures : la probabilité est faible mais même, si par un hasard très peu probable une telle éruption se produisait le 21 décembre, cela ne provoquerait pas pour autant la fin du monde.
  •                 Une planète ( X ou Nibiru) percuterait la Terre le 21 décembre prochain : cette planète hypothétique n'a jamais été repérée par les télescopes à grand champ qui sont capables de voir au-delà de l'orbite de Neptune des objets de taille d'à peine 100 km (Nibiru serait plus grosse que la Terre dont le diamètre vaut 12.756 km).
  •                 Un astéroïde  percuterait la Terre à cette même date : les astronomes estiment avoir recensé 90% des corps dont la taille dépasse 1 km et qui croisent l'orbite de la Terre. Aucun ne menace la Terre pour les siècles à venir. On aura compris qu'il n'y a donc pas d'inquiétude à avoir.

Le chapitre 2 est intitulé « Vers un nouveau paradis ? ». Laure GRATIAS note qu'il y a quelque chose de totalement paradoxal dans le phénomène 2012 : « ses adeptes utilisent une grande partie de leur énergie à énumérer les prédictions accablantes et les catastrophes planétaires imminentes que nous venons d'étudier. Et pourtant, à l'exception de quelques auteurs particulièrement pessimistes qui prévoient la fin du monde sans échappatoire possible, la grande majorité des écrits indiquent que la période cataclysmique n'est que le prélude nécessaire à l'avènement d'une nouvelle ère, d'un nouveau niveau de conscience. Contrairement aux apparences, le message se veut donc extrêmement positif et toute la partie alarmiste du message n'est finalement qu'un avant-propos, une sorte de mise en condition destinée à accrocher le grand public. » L'auteure en donne alors des détails : Elévation de conscience, ascension et nouvelle dimension, grand nettoyage d'hiver, coaching pour « réussir 2012 », mutation physique et éden généralisé.

« Un phénomène tout à fait inédit malgré des airs de déjà-vu » est le titre de la troisième partie.

D'après l'auteure,  le phénomène 2012 mérite vraiment qu'on s'y intéresse, parce qu'il est, malgré les apparences, très différent de ce que l'on a connu jusque-là par son ampleur, les outils utilisés, le message spirituel qu'il véhicule, le contexte unique dans lequel il se développe. Dans un premier chapitre « Quand le New Age se refait une jeunesse », l'objectif de ce mouvement est rappelé ainsi que son historique. A l'occasion de l'approche du 21 décembre, on nous ressort tous les grands mythes qui agrémentent la culture new age : ère du Verseau, crop circles, Nibiru, crânes de cristal, retour des extraterrestres, grand complot mondial des Illuminati, innovations « new age » autour des calendriers mayas. Tous ces mythes sont examinés de manière très détaillée par l'auteure. Dans le deuxième et dernier chapitre « Un phénomène unique en son genre » Laure GRATIAS explique en quoi le phénomène 2012 est tout à fait particulier : adeptes extrêmement nombreux venant d'horizons très variés, grand nombre de livres, d'articles de presse, de sites internet et de films sur le sujet. Beaucoup d'informations qui se révèlent être de pures inventions sont considérées comme vraies par le grand public, surtout si les domaines concernés sont quelque peu pointus et peu connus de tout un chacun. La « fin du monde » annoncée pour le 21 décembre 2012 est particulière car elle se détache de la vision religieuse monothéiste classique. Nul n'évoque la colère divine. Un autre aspect du message de 2012 est l'affirmation que la Terre est un organisme vivant que nous maltraitons de façon éhontée. Le message que l'on retrouve dans la plupart des textes sur 2012 invitent à respecter la nature et les autres hommes parce qu'ils sont indissociables de nous. L'application de cette simple idée révolutionnerait l'ensemble de notre vie. L'auteure cite à ce sujet Albert JACQUARD, Edgar MORIN et d'autres penseurs. Pour cela, chacun se doit de prendre ses responsabilités.

Il faut féliciter Laure GRATIAS (qui est journaliste) pour ce remarquable travail extrêmement bien documenté et fouillé (458 références) qui démonte en règle tout ce qui a été dit sur 2012. C'est une mine d'informations. De plus, il est très agréable à lire parce qu'il est bien écrit et didactique.

Voilà un livre qu'auraient dû lire tous ceux qui étaient inquiets - ou qui le sont encore, rétropsectivement - à propos de ce qui "devait se passer" le 21 décembre 2012, en attendant la prochaine annonce de fin du monde ...
                                                                                                                                Roger GONZE               

Editeur

Editions Albin Michel  2011,  317 pp.
Cliquez pour agrandir l'image



Copyright © 2011. Comité Para ASBL
mercredi 28 juin 2017 
Auteur : Comité Para / O. Mandler
Contactez l'auteur à :
contact@comitepara.be